La NASA mise de nouveau sur la technologie maxon

Des moteurs DC suisses équiperont le rover Mars 2020.

Le prochain rover martien de l'agence spatiale américaine NASA prélèvera des échantillons de sol et les scellera pour les préparer au retour sur la Terre. Le spécialiste suisse maxon motor fournira plusieurs entraînements spécialement conçus pour ces opéra-tions.

maxon motor participe ainsi à la cinquième mission rover de l'agence spatiale américaine NASA sur Mars. Le spécialiste suisse des entraînements fournit des moteurs plats sans balais au Jet Propulsion Laboratory (JPL) que la NASA a chargé de construire le rover Mars 2020.

Bras robotisé destiné aux échantillons de sol

Les entraînements maxon vont assurer des tâches de première importance pour la réussite de la mission. Le rover doit prélever des douzaines d'échantillons de sol, les sceller dans des contenants puis les poser à un endroit défini de Mars. Une mission de retour les collectera pour les ramener ensuite sur Terre. Neuf moteurs BLDC fabriqués en Suisse seront installés dans le rover pour assurer la manipulation de ces échantillons. Ils seront logés entre autres dans le préhenseur du bras robotisé conçu pour déplacer les contenants d'échantillons d'une station à l'autre. D'autres moteurs se chargeront de sceller les échantillons et à déposer leurs contenants.

Dans le cadre de ce projet, maxon motor fournit des moteurs plats sans balais de sa gamme standard (EC 32 flat et EC 20 flat combinés avec un réducteur planétaire GP 22 HD). Ces entraînements ont toutefois été spécialement modifiés pour la mission. En effet, ils doivent par exemple résister à l'entrée dans l'atmosphère martienne et à un atterrissage difficile, ainsi qu'aux conditions climatiques extrêmes régnant sur la planète rouge (des températures atteignant-130 °C et des tempêtes de sable notamment).

Le successeur de Curiosity

De l'extérieur, le rover Mars 2020 ressemble à son prédécesseur, Curiosity, qui vagabonde encore sur Mars aujourd'hui. Mais il a été doté de plusieurs nouveaux instruments qui fourniront des données d'un très grand intérêt aux scientifiques. L'astromobile partira entre autres à la recherche de biosignatures. Par ailleurs, un instrument embarqué se chargera de tester si la production artificielle d'oxygène est possible à partir de l'atmosphère martienne. La grande nouveauté, sans aucun doute, est la possibilité de collecter des échantillons de roche sur différents sites et de les préparer à un retour vers la Terre.

maxon motor est désormais indissociable de Mars

À l'heure actuelle, maxon motor participe à plusieurs projets d'exploration de la planète rouge. Le module d'atterrissage InSight de la NASA devrait s'envoler vers la planète rouge en 2018 pour en mesurer les activités sismiques et la température. Un moteur DC maxon enfoncera la sonde de mesure dans le sol. Deux ans plus tard, l'agence spatiale européenne ESA enverra elle aussi un rover sur Mars, parallèlement à la NASA. L'astromobile ExoMars sera équipée de plus de 50 entraînements maxon, dont des modules complets développés et assemblés par l'entreprise suisse. Ils assureront la mise en mouvement et la commander du véhicule. Mentionnons pour terminer les moteurs de précision logés dans la tête de forage, l'unité d'analyse et le mât de la caméra.

Retour à la vue d'ensemble des nouveautés

Navigateur produits

mdp

21 porte du Grand Lyon01700 NeyronFrance
+33 (0)4 72 01 83 00 +33 (0)4 72 01 83 09
Contact