Shakespeare sous un tout nouveau jour.

Les spectateurs vont désormais assister aux représentations sous une toute autre lumière. Et ce sont les moteurs plats haute précision de maxon motor qui tiennent le premier rôle dans cette véritable révolution de l'éclairage de scène.

Le module «RSC Lightlock» a été développé par Vince Herbert, chef éclairagiste de la Royal Shakespeare Company (RSC), afin de supprimer un effet extrêmement perturbant: l'oscillation des spots et projecteurs lourds pilotables à distance.

Jusque là, il était impossible de monter l'éclairage sur des structures souples et légères. En effet, le moindre pivotement motorisé de projecteur provoquait un balancement immédiat de l'ensemble du portique. Tous les luminaires fixés sur la structure dispersaient alors leurs rayons lumineux sur la scène, sans aucun contrôle. Autrement dit, la catastrophe par excellence pour un éclairagiste de théâtre. La seule solution consistait donc à fixer les luminaires à une superstructure solide et massive, avec pour inconvénients principaux une difficulté et une dangerosité d'accès qui, pour le metteur en scène non seulement se traduisaient par une augmentation des coûts et lui ôtaient également bon nombre de libertés quant à sa mise en scène.

Le «RSC Lightlock» empêche l'oscillation intempestive des portiques légers en faisant appel à la troisième loi de Newton – le principe des actions réciproques. Ce principe décrit l'apparition de forces par paires, chaque force (action) créant une force opposée (réaction) qui agit en retour sur la première (action). Donc, dès que le luminaire commence sa phase d'arrêt (action), un contrepoids fixé sur une poulie enchâssée se déplace en sens inverse (réaction), annulant ainsi le paramètre de déplacement.

Le plus étonnant avec cette construction c'est le contrepoids, qui, malgré son poids important, est déplacé par un unique moteur plat maxon de 90 mm sans balais. Paul Williams (ingénieur commercial en chef chez maxon uk) explique à ce sujet : «Le moteur EC 90 flat est le composant central incontournable qui a été choisi pour équiper le «RSC Lightlock» et ce en raison, non seulement de ses dimensions réduites et de sa grande puissance, mais également de son extrême précision. En effet, un décalage dans le temps, un déplacement pas assez ou trop important, même infime, du disque et le principe de fonctionnement complet, sur lequel repose l'énorme succès du «RSC Lightlock» serait anéanti.»

Ce petit moteur est si dynamique et d'une précision telle que le «RSC Lightlock» peut éliminer en moins de deux secondes les oscillations et battements accidentels provoqués par des mouvements brusques et excessifs des portiques.

Pour sa première présentation, le «RSC Lightlock» a été récompensé par le PLASA 08 Gold Innovation Award. Le Royal Shakespeare Theatre de Stratford-upon-Avon est actuellement en cours de rénovation et son système d'éclairage va être équipé du «RSC Lightlock». Dès la réouverture qui est prévue à la fin de l'année, les spectateurs pourront profiter des avantages de cette nouvelle technologie.

Mervyn Thomas (Directeur de la société Lightlock Ltd.) explique à ce propos: «Le «RSC Lightlock» laisse plus d'espace à la créativité en matière d'éclairage, ce qui signifie que, à l'avenir, des mises en scène connues pourront être perçues d'une toute nouvelle manière. Cette solution permet une mise en place simple et sûre, car les fixations mobiles des luminaires peuvent ainsi être montées et entretenues au sol directement sur les châssis maintenus par câbles. Ceux-ci sont ensuite soulevés à la hauteur nécessaire pour la représentation.» Et Paul Williams d'ajouter: «Le principe est simplissime, la conception extrêmement ingénieuse. Avec plus de 1000 spectateurs par représentation, le «RSC Lightlock» doit travailler à la perfection. C'est pourquoi nous avons choisi les entraînements maxon.»

 © maxon motor ag

Navigateur produits

mdp

21 porte du Grand Lyon01700 NeyronFrance
+33 (0)4 72 01 83 00 +33 (0)4 72 01 83 09
Contact