Une guêpe montre l'exemple

Qu'ont les guêpes et la chirurgie cérébrale en commun? À première vue, pas grand-chose, même si, en Angleterre, une équipe de recherche développe une aiguille de chirurgie cérébrale en s'inspirant d'une certaine variété de guêpes.

Actuellement, le traitement médicamenteux des tumeurs consiste souvent à injecter les médicaments requis directement dans les tissus cérébraux concernés, à l'aide d'une canule fine et rigide, dans un service de neurochirurgie. Cette intervention comporte cependant un risque élevé de blessure des tissus sains, car la canule rigide accède à la zone cérébrale définie uniquement en ligne droite. L'idéal serait bien sûr un outil opératoire souple.

Et voilà qu'entre en jeu l'Imperial College London. Ces dernières années, l'équipe de collaborateurs du Dr Rodriguez y Baena a travaillé sur un projet de conception d'une aiguille robotisée et souple capable d'atteindre des régions cérébrales profondes. Mais qui doit aussi être capable d'éviter les régions cérébrales critiques. La jeune équipe de chercheurs imite le principe de la tarière fine mais très puissante utilisée par la guêpe du bois (sirex) pour pondre ses œufs directement dans les arbres. Les chercheurs ont développé un prototype, nom de code STING (Soft Tissue Intervention and Neurosurgical Guide), composé de quatre segments d'un diamètre total de 2,5 mm. Ce prototype est maintenu assemblé par un mécanisme à engrenage similaire à un puzzle. Des entraînements maxon génèrent les mouvements avant et arrière des segments.

Tous les produits nécessaires

Membre de l'équipe de recherche de l'Imperial College, le Dr Riccardo Secoli a sélectionné le moteur maxon plat sans balais EC20 avec le réducteur planétaire GP22 pour l'application concernée. L'exactitude du pilotage est garantie par la commande de positionnement EPOS 24/2. «Notre choix a été dicté en premier lieu par la simplicité de l'accès à l'API (Application Programming Interface). maxon est d'autre part le seul fabricant qui propose tous les produits nécessaires: un moteur, un réducteur, un contrôleur», explique Secoli.

Début 2016, l'équipe a obtenu une subvention de 8,3 millions d'euros dans le cadre du programme européen pour la recherche et l'innovation Horizon2020. Le nouveau projet, nom de code EDEN2020 (Enhanced Delivery Ecosystem for Neurosurgery, www.eden2020.eu) a pour objectif de créer d'ici 2020 de nouveaux standards en matière de diagnostic et de traitement neurochirurgicaux.

 © maxon motor ag

Navigateur produits

mdp

21 porte du Grand Lyon01700 NeyronFrance
+33 (0)4 72 01 83 00 +33 (0)4 72 01 83 09
Contact