Des robots autonomes rendent la logistique plus verte

La jeune société YLOG construit des robots autonomes destiné au transport de bacs de rangement dans des entreprises logistiques. Le système d'Autonomous Intelligent Vehicle (AiV – véhicule intelligent autonome) utilisé permet d'économiser le courant et d'utiliser la place bien plus efficacement dans l'entrepôt. Les entraînements maxon intégrés assurent l'entraînement précis des véhicules autonomes AiVs.

En 2007, deux autriciens, Heinrich Amminger et Martin Trummer, ont eu l'idée de révolutionner la logistique dans les entrepôts. Le développement du système automatique d'entrepôt de petites pièces, système logistique intelligent mais aussi à très faible consommation d'énergie, permet à la jeune entreprise YLOG installée à Dobl, près de Graz, d'élargir constamment sa clientèle. Le principe logistique utilisé est facile à décrire: la technologie repose sur des véhicules autonomes et capables de se diriger seuls (AiV). Ils peuvent s'identifier les uns les autres, respecter les règles de priorité et les sens uniques; ils effectuent ainsi les tâches qui leur sont imparties en toute autonomie, sans aucune intervention ou coordination par un ordinateur central. L'utilisation de cette nouvelle technologie ouvre de nouveaux horizons en matière de rationalisation et donc de diminution des coûts. Ces robots présentent un avantage certain sur les systèmes existants en matière de rapport prix-performances et de consommation d'énergie. Les systèmes existant actuellement, même les plus modernes, font appel le plus souvent à des dispositifs nommés transstockeurs, qui se déplacent le long des étagères pour stocker ou déstocker des marchandises. La solution YLOG est la première à combiner un système de transport se dirigeant seul avec la logistique de bacs d'un entrepôt de petites pièces. Ce type d'entrepôt représente 95% des entrepôts du monde.

YLOG construit des navettes de différentes tailles à roulettes orientables adaptées aussi bien à la logistique d'entrepôt qu'à la logistique de transport. Le système de navigation embarqué permet aux AiVs de calculer une tâche simple de déplacement et de trouver ainsi leur chemin dans les étagères. Le développement de ce système logistique intelligent est suffisamment avancé pour permettre le chargement électrique du chariot pendant son fonctionnement.

Ceci est rendu possible par l'espace réduit nécessaire à la navette pour manœuvrer ses 50 kilos. Les chariots de transport disposent d'une puissance de 100 W seulement, ils peuvent ainsi être équipés de supercondensateurs au lieu des accumulateurs classiques. Ces condensateurs présentent l'immense avantage de se charger en quelques secondes mais ils ne chargent pas autant d'énergie que les accumulateurs. La faible consommation d'énergie des robots permet d'exploiter environ 200 robots avec l'énergie requise pour exploiter un seul transstockeur conventionnel, qui consomme environ 20 000 W. L'élément décisif du système logistique est la commande: les navettes reçoivent certes un ordre provenant de l'unité centrale de prélever ou de mettre en place un certain récipient, mais elles se dirigent de manière autonome grâce aux règles de circulation qui leur ont été programmées. Jusqu'à 500 chariots de transport peuvent se déplacer dans un entrepôt grâce à cette conception décentralisée.

Des moteurs maxon pour une direction précise

Les moteurs et les réducteurs maxon motor prennent en charge différentes charges dans les véhicules autonomes. Ainsi, neuf des onze axes d'un AiV sont actionnés par des moteurs maxon. Ils dirigent les roues et prennent en charge et déposent les récipients. Différents modèles de moteurs et de réducteurs spécifiques au client sont disponibles. Une navette compte neuf moteurs au total. Quatre moteurs maxon EC-max 30 sont par exemple utilisés pour diriger les véhicules robotisés. L'entraînement amène les roues orientables du véhicule dans leur position exacte. Les moteurs EC à commutation électronique se caractérisent par d'excellentes données de couple, des performances élevées, une plage de vitesse extrêmement étendue ainsi qu'une longévité importante. Ces entraînements sont combinés avec des réducteurs planétaires maxon dans leur version céramique. L'emploi de composants en céramique dans les réducteurs permet d'augmenter considérablement la résistance à l'usure des éléments critiques. Il en résulte les avantages suivants: ces réducteurs disposent d'une longévité prolongée, présentent des couples permanent et temporaire élevés et ils permettent une vitesse d'entrée élevée.

Pour YLOG, les moteurs maxon répondent idéalement à toutes les exigences de gradation des entraînements combinée aux rapports de transmission adéquats. La conception personnalisée et individuelle des entraînements, par exemple pour les moteurs de direction, a elle aussi joué un rôle crucial pour cette jeune entreprise dans le choix des moteurs maxon. YLOG a déjà équipé neuf entrepôts de son système de transport. L'entrepôt le plus vaste est en cours de construction en Allemagne, dans une usine de verre. Il comptera 52 AiV – ce qui représente en tout 468 moteurs maxon qui transporteront jour après jour plusieurs milliers de pièces d'un endroit à l'autre de l'entrepôt.

 © maxon motor ag

Navigateur produits

mdp

21 porte du Grand Lyon01700 NeyronFrance
+33 (0)4 72 01 83 00 +33 (0)4 72 01 83 09
Contact