La vue perçante

Même si des systèmes robotiques assistent aujourd'hui la plupart des opérations, ils n'ont jusqu'à présent joué aucun rôle en chirurgie ophtalmique, situation qu'une entreprise néerlandaise vient de bouleverser. Il s'agit d'une innovation mondiale pour la chirurgie oculaire.

Environ 50 à 70 millions de personnes dans le monde souffrent de troubles visuels provoqués par une maladie de la rétine. Un traitement adapté était souvent impossible jusque-là. Toute intervention chirurgicale ophtalmologique représente un grand défi pour le chirurgien. Une main sûre est une condition sine qua non. Les interventions chirurgicales oculaires exigent une précision extrême, pour traiter un décollement de la rétine par exemple. La main humaine ne peut  rivaliser avec la précision d'une intervention robotisée.

Une précision 10 à 20 fois supérieure

C'est la raison pour laquelle l'entreprise Preceyes, issue d'un spin off de l'Université Technique d'Eindhoven (Pays-Bas), a développé un tout nouveau système robotisé destiné à la chirurgie oculaire. Ce système assistant permet d'atteindre une précision 10 à 20 fois supérieure à celle obtenue avec la main humaine, en particulier lors du traitement des maladies de la rétine. Des opérations sont désormais possibles, alors qu’elles étaient irréalisables jusqu'ici par manque de précision. Les patients en sont les grands bénéficiaires, mais aussi les chirurgiens dont le travail gagne en efficacité et en précision grâce au robot. La première intervention chirurgicale assistée par robot réalisée à l'intérieur d'un œil a été effectuée avec succès à l'hôpital John Radcliffe d'Oxford. «C'est l'aboutissement de dix ans de travail. La facilité avec laquelle l'opération a été effectuée par le Prof. MacLaren est une avancée importante pour la chirurgie ophtalmique assistée par robot et une confirmation évidente de notre technologie» explique Marc de Smet, MD Chief Medical Officer de Preceyes.

Fonction de retour haptique

Le mode de fonctionnement est simple. L'opérateur assis près de la tête du patient regarde à travers un microscope, tout en actionnant une manette dont le déplacement est transmis au bras robotisé (esclave). Le robot redimensionne le mouvement à la baisse, c'est-à-dire que lorsque le chirurgien déplace la manette d'un centimètre, la pointe du bras robotisé se déplace seulement d'un millimètre. L'opérateur effectue les mouvements éventuellement nécessaires avec l'autre main. Le système est conçu de façon à ce que l'intervention chirurgicale soit aussi réalisable par commande de déplacement seule, avec deux manettes et deux bras robotisés.

En plus du retour haptique qui permet au chirurgien de voir, mais aussi de sentir ses actions, le système robotisé permet de changer rapidement d'instruments. Ce fait est essentiel, car il permet de réduire la durée de l'intervention chirurgicale. Les mouvements des bras robotisés sont exécutés par des systèmes d'entraînement maxon de haute précision.

 © maxon motor ag

Navigateur produits

Adresse

mdp SAS

21 porte du Grand Lyon01700 NeyronFrance
+33 (0)4 72 01 83 00 +33 (0)4 72 01 83 09
Contact